Motion de l’UFR d’études anglophones

Suite au refus du Ministère de retirer les projets de mastérisation du CAPES et de réforme des statuts des enseignants chercheurs, l’UFR d’études anglophones de l’Université Grenoble 3 Stendhal, réunie en Assemblée Générale le Lundi 9 Février 2009, se déclare solidaire des universités françaises qui ont déjà pris position contre certaines dispositions de la loi LRU.

Face à la remise en cause du contenu disciplinaire des concours de recrutement et à leur mastérisation et devant l’attaque sans précédent des statuts et modes de recrutement des enseignants chercheurs, les enseignants de l’UFR d’Etudes Anglophones prennent la décision de démissionner de toutes leurs responsabilités administratives (hors mandat électif) et de se mettre en grève (rétention des notes et grève des cours sauf enseignements de concours) reconductible à partir d’aujourd’hui. « L’université s’arrête » mais sans être « morte » : la grève sera l’occasion d’engager des actions diverses avec les étudiants.

VOTE :
Pour 21
Abstentions 4
Contre 2
Refus de vote 1

Une autre AG aura lieu lundi 23 février à 8h30 en F315

Advertisements

1 commentaire

Classé dans AG UFR, Assemblées générales

Une réponse à “Motion de l’UFR d’études anglophones

  1. Pingback: Motion de l’UFR d’études anglophones - 23/2/9 « Coordination enseignement supérieur et recherche - Grenoble