Enseignants et doctorants de l’IEP en grève

Hier, mardi 10 février 2009, 16 enseignants permanents de l’IEP de Grenoble et 20 doctorants du laboratoire Pacte se sont déclarés en grève pour manifester leur opposition à la réforme précipitée de l’Université (ce chiffre ne prenant pas en compte les grévistes ne s’étant pas déclarés par tradition syndicale).

Rappelant leur rejet des attaques menées par le gouvernement contre le service public de l’enseignement supérieur, et soucieux du maintien d’un enseignement supérieur de qualité, ils se sont réunis à 14h en salle Claude Domenach et ont décidé de rendre publiques les positions suivantes:

  1. Ils considèrent que la nomination d’une médiatrice par la Ministre Valérie Pécresse, étant donné les missions qui lui sont confiées, ne permettra pas de renouer un dialogue constructif entre les acteurs concernés et s’apparente à une manœuvre dilatoire.
  2. Ils rappellent la position du Conseil d’administration de l’IEP en date du 28 janvier 2009 et continuent de demander fermement le retrait du projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs.
  3. Ils appellent l’ensemble des enseignants et des élus au CA à une nouvelle réunion jeudi 12 février à 16h30 en salle Claude Domenach pour décider des modalités d’action à entreprendre dans les jours à venir.

Pour l’ensemble des participants à cette réunion,
Stéphanie Abrial, Gilles Bastin, Céline Belot, Séverine Louvel,Emmanuel Taïeb

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans AG UFR, Assemblées générales

Les commentaires sont fermés.