Les enseignants-chercheurs de l’IEP prennent position

Nous, enseignants-chercheurs, chercheurs et personnels de l’IEP de Grenoble,

Affirmons notre engagement dans le mouvement de protestation nationale contre les réformes en cours de l’Université;

Pleinement conscients que les enjeux majeurs auxquels fait face l’Université aujourd’hui appellent une réforme concertée de son mode de fonctionnement;

Convaincus que les réformes nécessaires de l’Université ne sauraient aboutir sans un engagement financier fort et continu de l’Etat qui pour l’heure fait gravement défaut (moyens de fonctionnement et personnels statutaires);

Attachés à une évaluation par les pairs des activités des universitaires, à la collégialité des décisions et à l’indépendance des travaux de recherche comme des enseignements;

Estimant que concevoir l’enseignement comme une punition pour de « médiocres » chercheurs témoigne d’un mépris à l’égard de la communauté universitaire, comme à l’égard des étudiants, et aussi d’une méconnaissance du métier d’enseignant chercheur qui exige justement de pouvoir mener les deux activités de front;

Profondément consternés par le discours présidentiel du 22 janvier;

Demandons solennellement le retrait du projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs, ainsi que l’ouverture d’une concertation nationale sur l’ensemble des sujets touchant à la réforme de l’Université : création de postes, contrat doctoral, formation des enseignants du second degré, financement de l’enseignement et de la recherche, statut des personnels administratifs, etc.

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans communiqués

Les commentaires sont fermés.