AG de l’UFR de langues – 23/2/9

AG des étudiants, personnels administratifs et enseignants de l’UFR de Langues de l’université Stendhal – Grenoble 3 (lundi 23 février 2009)

Participants : environ 200 personnes, 130 personnes au moment du vote des motions.

Compte-rendu

-Un point d’information sur les actions de la semaine précédente a d’abord été présenté (manifestation du 19 février, coordination étudiante à Rennes, 4ème Coordination nationale des Universités…).

-Un rappel des revendications de la 4ème Coordination nationale des universités (réunie le 20 février à Nanterre) ainsi que des motions votées a été fait.

-Le calendrier national et local des actions a été également présenté (voir dans l’agenda).

– mardi 24 février :
11h00 Amphi Weil soutenance de thèse de Valérie Pécresse
12h30 AG INTER U étudiants et personnels Amphi Weil

­- jeudi 26 février : journée nationale de manifestations (Manifestation prévue à Grenoble, heure et lieu à confirmer)

– jeudi 5 mars : journée nationale de manifestations. Par ailleurs, la 4ème Coordination nationale a déclaré : « si nos exigences ne sont pas satisfaites à cette date, nous appelons à la démission de toutes les charges administratives non électives et au refus de participation aux jurys (bac, BTS, DUT, Capes-Agreg, session de printemps…) et à pratiquer l’obstruction dans le cadre des mandats électifs ».

– vendredi 6 mars : Prochaine AG de la Coordination nationale à Paris 12 (peut-être avec Marne-La-Vallée).

– mardi 10 mars : Grande manifestation nationale « de la maternelle à l’université » à Paris.

–  jeudi 12 mars : Appel à soutenir et à participer à la coordination nationale des laboratoires.

– jeudi 19 mars : Appel à la journée de mobilisation nationale intersyndicale et interprofessionnelle.

-la Coordination nationale des universités appelle aussi à « développer la grève active, des cours alternatifs, les interventions dans les lieux publics, voire leur occupation ».

-Ont été ensuite lues les deux motions votées par l’AG des personnels de l’UFR de langues le 13 février

-Après cette présentation générale, diverses interventions d’étudiants, de personnels administratifs et enseignants ont eu lieu.
Une étudiante a rendu compte brièvement des revendications de la coordination étudiante réunie à Rennes les 14 et 15 février.

Il a été par ailleurs rappelé que toute la communauté universitaire doit se mobiliser -étudiants, enseignants, personnels administratifs- afin de faire reculer le gouvernement en vue d’obtenir une nouvelle Loi  de l’Université (les personnels administratifs subissent déjà durement des conséquences de la LRU).

-Un débat a eu lieu sur les possibles modalités d’action à mettre en place (blocage des péages, demander à ce que soit indiqué sur le site web de l’Université la raison de la rétention des notes, afficher clairement à l’aide de bandeau, de petite pancarte, etc. que l’on est en grève -étudiants comme personnels-…).
Un appel à s’impliquer dans le mouvement de contestation a été fait afin de créer une dynamique de mobilisation au sein de l’UFR de langues. Chaque personne intéressée s’est inscrite sur une liste pour que soient mis en place des groupes de travail.

-Enfin, deux motions ont été votées -à partir des motions déjà votées par les personnels réunis en AG le 13 février dernier- :
(environ 130 personnes étaient alors présentes)

Motions

L’AG des étudiants et personnels de l’UFR de Langues de l’université Stendhal-Grenoble 3 du 23 février 2009 a adopté les motions suivantes :

MOTION 1 :
L’assemblée générale des étudiants et personnels de l’UFR de Langues vote la grève active et reconductible et appelle personnels et étudiants à participer à l’AG INTER U du mardi 24 février à 12h30 en Amphi Weil.

ADOPTEE Contre : 1         Abstention : 3          Ne prend pas part au vote :  3

MOTION 2 :
L’assemblée générale des étudiants et personnels de l’UFR de Langues afin de mettre en œuvre la grève active et reconductible propose les modalités d’actions suivantes :

  • suspension de tous les cours les jours de mobilisation collective nationale
  • mise en place de « cours alternatifs » coordonnés au niveau des UFR rétention des notes et non tenues des jurys
  • refus de remontée des maquettes de Masters
  • boycott des réunions de masterisation et du « plan licence »
  • non pénalisation des étudiants grévistes durant toute la durée du mouvement et au moment des examens de fin d’année

ADOPTEE Contre : 0        Abstention : 1      Ne prend pas part au vote : 3

Publicités

2 Commentaires

Classé dans AG UFR, Assemblées générales