Le CA de Stendhal réaffirme sa position sur la non remontée des maquettes

Le CA de l’université Stendhal – Grenoble 3 réuni en séance plénière le 23 février 2009 réaffirme sa ferme opposition à la forme actuelle que revêt la mastérisation de la formation des professeurs (PE et PLC), ainsi qu’à la redéfinition des concours de recrutement telle que l’impose le Ministère de l’Education Nationale.

Après diverses motions et lettres adressées depuis novembre à Madame la Ministre Valérie Pécresse pour dénoncer les modalités d’organisation de la mastérisation (tant du point de vue des contenus disciplinaires que de la formation professionnelle), le CA de l’université Stendhal – Grenoble 3 prend acte des condamnations publiques de plus en plus nombreuses dont elles font l’objet, et dont témoignent entre autres les communiqués de la CPU en date des 12 et 19 février, ainsi que la lettre ouverte des 31 Directeurs d’IUFM adressée le 16/02/09 à M. Xavier Darcos, ministre de l’Education nationale. Ces prises de positions traduisent la forte mobilisation qui s’est développée au niveau national (51 CA sur 62 ne remontent pas les maquettes, en date du 18/2/9).

Sont mises en cause notamment les conditions de mise en œuvre des concours et des formations imposées par les deux ministères de tutelle (Education Nationale et Enseignement Supérieur et Recherche), le flou du dispositif prévu, ainsi que la disparition d’une année de formation professionnelle payée, ce qui ne peut manquer d’accroître les inégalités sociales. Le CA de l’Université Stendhal souscrit aux recommandations de la CPU du 19 février :

  1. Mise en place immédiate d’une commission nationale chargée d’élaborer, dans la concertation, un cadre commun de formation, de définir les contenus et les modalités des concours et de veiller à la cohérence de l’ensemble du dispositif et de son évolution,
  2. Système de bourses lisible et incitatif permettant l’accès de toutes et de tous à la profession d’enseignant,
  3. Première année de fonctionnaire stagiaire pour les reçus au concours, reposant sur le principe de l’alternance,
  4. Présentation claire du dispositif des stages, de leurs objectifs et de leurs conditions d’indemnisation
  5. Moyens humains nécessaires à l’encadrement de cette formation.

Le CA s’appuie également sur la dernière déclaration officielle de la conférence plénière des Présidents d’université en date du 19 février 2009 pour demander aux universités du site grenoblois de soutenir les prises de positions exprimées par celle-ci et en conséquence :

  • « suspendre toute remontée de maquettes ou de lettres d’intention » au moins jusqu’au 5 mars,  date à laquelle « la CPU plénière se réunira, de façon exceptionnelle pour analyser les réponses obtenues par le bureau et prendre une position collective » ;
  • s’associer à la demande réitérée de la CPU de reporter d’un an les nouveaux concours.

Motion adoptée à l’unanimité (22 voix)

Advertisements

3 Commentaires

Classé dans Conseils