AG des personnels et étudiants de l’UJF – 3/3/9

150 participants au plus fort de l’AG ; de 110 à 120 votants

1) Vote des 5 revendications : unanimité moins 4 abstentions

  • le retrait du projet de décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs ;
  • le retrait de la réforme actuelle « Darcos-Pécresse » de la formation et du recrutement des enseignants du 1er et 2nd degrés ;
  • la restitution des 1030 postes supprimés au budget 2009, la mise en œuvre d’un plan pluriannuel d’emplois statutaires dans les universités et les organismes, la résorption de la précarité, une politique ambitieuse pour la vie étudiante ;
  • l’arrêt du démantèlement des organismes de recherche et des UMR.
  • Le retrait du contrat doctoral unique

2) Vote des 5 revendications + abrogation de la LRU : unanimité moins 6 contre et 4 abstentions

3) Vote de la motion suivante :

L’AG des personnels et étudiants de l’UJF constate que les discussions engagées le 27 mars entre la Ministre et quelques organisations syndicales ont été strictement limitées à une réécriture du décret sur le statut des E-C sans en remettre en cause les principes ; elle demande que des négociations s’ouvrent sur l’ensemble des revendications des personnels et étudiants, après retrait préalable des projets contestés et qu’elles incluent tous les acteurs de la mobilisation.

unanimité moins 1 contre et 2 abstentions

En outre (sans vote formel), l’AG

  • Appelle à la grève, manifestation et actions le jeudi 5 mars.
  • Mandate une délégation constituée de Eric Coissac et Sébastien Ibanez pour la coordination nationale du 6 mars : sur les motions ci-dessus et sur la demande de l’organisation de la journée « de la maternelle à l’université » le 11/03 plutôt que le 10/03 pour permettre aux enseignants du primaire d’y participer.
  • Constitue une délégation de personnels et étudiants pour rencontrer immédiatement le Président de l’UJF afin de réitérer les demandes déjà exprimées à de nombreuses reprises par des représentants syndicaux (FAC VERTE, UNEF, SGEN, SNESUP, SNCS, CGT) et des UFR mobilisées :
    • banalisation des enseignements les jours de mobilisation nationale, notamment le 5 mars (en attirant l’attention sur le risque de radicalisation en cas de refus)
    • réunion du congrès de l’UJF pour discuter de toutes les réformes contestées

Réponse du Président : consultera le bureau et donnera sa réponse sur la banalisation d’ici mercredi 4 mars 12h et sur le congrès au-delà du 5 mars, date de réunion de la CPU plénière. La délégation insiste pour que la réponse connaisse la plus large publicité : information électronique de tous les personnels, information des Directeurs de composante pour affichage et affichage à l’entrée du bâtiment administratif.

La réponse du Président sur la banalisation a été négative.

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Assemblées générales

Les commentaires sont fermés.