AG de l’ARSH – 9/3/9

Motions votées le lundi 9 mars 2009 par l’AG des personnels et étudiants de l’UFR Sciences humaines (Upmf-Université de Grenoble 2: Histoire, histoire de l’art, philosophie, géographie sociale)

L’Assemblée générale des enseignants, ouverte aux administratifs et aux étudiants de l’UFR Sciences Humaines, a réuni environ 350 personnes le lundi 9 mars 2009 de 12 h à 14 h dans l’amphi Arsh 2.

Motion 1

L’AG des enseignants, personnels et étudiants de l’UFR SH, après lecture et analyse de ce qui est présenté comme une nouvelle version du décret sur le statut des enseignants-chercheurs, constate qu’aucune avancée n’a été réalisée. Ce texte reproduit pratiquement à l’identique le texte antérieur et constitue une mascarade. Elle observe également la totale surdité du ministère sur la mastérisation des concours. Elle en appelle à la poursuite de la grève et de la lutte.

Adopté (320 oui), 0 contre, 0 abstention. 33 ne prennent pas part au vote notamment parce qu’extérieurs à l’Ufr.

Motion 2

L’Ag des enseignants, étudiants et personnels de l’UFR SH observe que, louvoyant et cherchant à gagner du temps, le Ministère veut faire croire qu’il nous a entendus et qu’une réécriture superficielle du décret sur le statut des enseignants, une augmentation de primes des Présidents d’université, et l’octroi de quelques moyens budgétaires vont régler le problème universitaire.

Elle rappelle avec la plus grande fermeté que, d’horizons divers, nous luttons pour sauvegarder l’essentiel, qui, là comme ailleurs (écoles, collèges, lycées, IUFM, hôpitaux, Poste, etc.), est menacé par un ensemble systématique de contre-réformes libérales.

Elle exige le RETRAIT :

– de la loi dite « sur les Libertés et responsabilités» ( !) qui porte atteinte aux missions de service public de l’université en découplant recherche et enseignement (cf. Rapport Belloc), en précarisant l’ensemble des personnels par la suppression à terme des fonctionnaires d’Etat, menace directement
son fonctionnement démocratique (assimilant le Président de l’université à un directeur d’entreprise et subordonnant totalement le CS et le CEVU au CA, dans lequel l’Etat n’est plus représenté et les personnalités extérieures ont plus de poids que les membres de la communauté universitaire).

– du projet de décret sur la formation des enseignants qui prévoit un master hybride invivable engendrant un vivier d’étudiants reçus au master d’enseignement mais absolument pas assurés d’obtenir un poste d’enseignant ; supprimant l’année de formation professionnelle, et risquant de contractualiser à terme les futurs enseignants. Cette réforme risque enfin de dévaloriser l’enseignement et la recherche à l’université.

– du projet de décret sur le statut des enseignants qui par la création de comités de sélection ad hoc soumet le recrutement des futurs enseignants-chercheurs à un localisme inéluctable ; fait dépendre la définition des services du bon vouloir du Président conduisant à un clientélisme ravageur ; n’assure pas une évaluation sereine par les pairs et au niveau national.

Dans l’immédiat, l’AG appelle à un renforcement des luttes par :

– la tenue jeudi 12 mars 2009 d’une véritable AG de toute l’UPMF permettant un dialogue du Président de l’Université avec « l’ensemble de la communauté universitaire » comme indiqué dans sa lettre du 2 mars 2009 ;

– la convergence

* avec les élèves, les parents et les personnels des écoles, collèges, lycées à travers la participation à la journée d’action « de la maternelle à l’Université » le
mercredi 11 mars 2009 (départ du campus à 12h 30) ;

* avec les personnels de la fonction publique et les salariés du privé menacés par la crise financière ; ceci à travers une participation active à la manifestation du19 mars 2009 ;

– la multiplication d’actions significatives permettant de populariser notre lutte auprès des citoyens de ce pays.

Adopté (310 oui), 4 contre, 4 abstentions. Ne prennent pas part au vote : 33.

Motion 3

L’AG des enseignants, étudiants et personnels de l’UFR SH vote le principe du Printemps des chaises.

Adopté (280 oui), 20 contre. Ne prennent pas part au vote : 36.

En application de cette motion les chaises ont été déplacées et remisées dans une salle en début d’après-midi.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Actions, AG UFR, Assemblées générales

Une réponse à “AG de l’ARSH – 9/3/9

  1. Pingback: Printemps des chaises ! « Coordination enseignement supérieur et recherche - Grenoble