Fête l’éducation – 18/3/9

Ils veulent du chiffre, nous sommes le nombre, nous ne payerons pas leur crise, convergeons nos luttes !!!

Fêtons l’éducation le 18 mars !

A Grenoble comme ailleurs,  tous dans la rue le 19 mars !

Nous, étudiants et enseignants-chercheurs du collectif « Nous ne paierons pas votre crise », avec nos camarades de l’ensemble du Campus, organisons le Mercredi 18 Mars 2009 de 10 :00 à 22 :00, une journée intitulée « Fête l’éducation » dans le cadre de la mobilisation contre les réformes de l’éducation de la maternelle au supérieur et du sommet de printemps des chefs de l’état les 18, 19 et 20 mars à Louvain. Dès le matin, des débats en vue de la rédaction d’un livre blanc de l’éducation et, à partir de midi, une gigantesque kermesse ludique et festive sont prévus.

Vous êtes cordialement invité, afin de débattre en plein air, sur l’Agora de l’UPMF, avec la communauté universitaire et de participer aux différentes attractions proposées sur les différents stands de la kermesse (Lancers de chaussures sur les têtes de Ministres, Orchestre, Jeux de quilles, Débats, Sandwichs et Boissons, etc.). Nous comptons sur votre présence pour cette manifestation éminemment démocratique et populaire.

Collectif « Nous ne paierons pas votre crise »

Vodpod videos no longer available.

Organisation de la journée

  • 10h/12h, Débat : Quelles missions pour l’école?
  • 13h/16h, Ateliers :
    • L’Humain dans l’école
    • Réinventer l’école
    • L’école actrice de la société (Gallerie des Amphis, UPMF)
  • 16h30/18h, Plénière de restitution
  • 12h/14h, Kermesse géante
  • 19h/22h, Concerts et spectacles gratuits

Depuis un mois et demi, un mouvement de luttes s’est mis en place dans toutes les universités françaises. Les revendications sont nombreuses, pourtant nous avons bien conscience que le problème se concentre autour des directives de l’OMC qui visent à terme à la privatisation des différents secteurs publics, l’AGCS, et que par conséquent sa portée est européenne sinon mondiale.

A l’université, cela se traduit par la LRU (ouverture du capital et mécénat ; facs et diplômes poubelle contre facs et diplômes d’élite ; explosion future des frais d’inscription ; suppression massive des postes d’enseignants …) et ses décrets (masterisation des concours, suppressions de postes, modification du statut d’enseignant/chercheur, du contrat doctoral …).

Malgré le mouvement et les différentes actions (manifestations ; printemps  des chaises ; blocages ;…) le gouvernement ne cède pas et tente même de diviser le monde universitaire par des semblants de recul et des mensonges médiatisés. Le printemps des chefs d’état de l’Union Européenne  à Bruxelles les 18, 19 et 20 mars, devant entre autre faire le point sur les avancées de la stratégie de Lisbonne, promet d’être encore une superbe mascarade démocratique.

Mais personne n’est dupe, la lutte continue, s’amplifie, et face aux remises en cause de l’idée même d’éducation par le gouvernement, il nous faut aujourd’hui penser à des alternatives constructives pour que la voix de celles et ceux qui ne veulent pas que l’éducation devienne une marchandise et qui refusent de voir leur avenir et celui de leurs enfants sacrifié par la casse des services publics, la seule richesse de ceux qui n’ont rien, soit enfin entendue.

Dans la perspective d’une mobilisation européenne, le 18 mars, sur le campus de St Martin d’Hères, sera organisée une grande journée d’Etats Généraux de l’éducation dans le but de faire remonter des propositions alternatives allant dans le sens d’un service public de qualité, gratuit, laïc, ouvert a tous et émancipateur.

Des ateliers débats tournant autour du thème « les missions de l’école » (trois ateliers : « l’humain à l’école » ;  « réinventer l’école » ; « l’école actrice de la société »), une kermesse (jeux ; repas) puis un concert auront donc lieu ce 18 mars de 10h a 22h.

Cette journée participe à la réflexion d’un secteur en lutte, parmi tant d’autres, ce n’est pas un hasard si elle a lieu la veille du rassemblement interprofessionnel.

Ils veulent du chiffre, nous sommes le nombre, nous ne payerons pas leur crise, convergeons nos luttes !!!

Fêtons l’éducation le 18 mars !

A Grenoble comme ailleurs,  tous dans la rue le 19 mars !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actions

Les commentaires sont fermés.