Merci ! – Lettre à V. Pécresse

Lettre d’un collègue Maître de conférences à l’UJF et membre du Laboratoire de Planétologie de Grenoble à Valérie Pécresse

Madame la ministre,

Merci !!!

Merci par votre action de contribuer à détruire le service public d’enseignement supérieur et de recherche. Un service public est un oxymore.

Merci de ne pas permettre aux enseignants chercheurs de faire de la recherche en n’allégeant pas systématiquement leur tache d’enseignement. Ils risqueraient même d’avoir des idées.

Merci de mettre en pièce avec votre collègue X. Darcos la formation des enseignants du secondaire et du primaire. Ils pourraient former des citoyens… Il n’y a vraiment que Jules Ferry pour croire que c’est utile.

Merci de démanteler les établissement publics de recherche comme le CNRS. On y faisait même de la recherche sans demander l’autorisation au MEDEF.

Merci d’avoir, grâce à la LRU, étouffé toute trace de collégialité dans les instances dirigeantes des universités. On ne va tout de même pas se mettre à discuter les décisions importantes.

Merci de n’avoir pas démissionné après le discours injurieux envers l’ensemble de la communauté scientifique de votre supérieur hiérarchique le 22 janvier. C’est rigolo de voir les chercheurs pousser des cris d’orfraies.

Merci d’avoir avec l’aide de 92 députés de votre propre parti, imaginé un système de prêts étudiants permettant une augmentation brutale des droits d’inscription. Un bon travailleur commence sa carrière endetté, autrement il pourrait être syndiqué.

Merci enfin avec le Gouvernement dont vous faites parti, de plonger la France dans un système imaginé par Milton Friedman, mis en œuvre par R. Reagan et M.Thatcher, qui s’écroule dans une convulsion financière gigantesque. Avec les restes de nos services publics, nous aurions pu nous en sortir alors que là…

Merci surtout d’avoir épuisé les chercheurs et les enseignants chercheurs dans un mouvement de protestation contre vos réformes qui selon le président N. Sarkozy, cité par le Canard Enchainé du 04 mars 2009, sont « des projets de merde ». Pendant ce temps ils auraient pu faire avancer leurs recherches et s’occuper de leur étudiants.

Encore merci Madame la ministre. Veuillez agréer Madame l’expression de ma haute considération.

M. B.

PS: J’attends avec une impatiente gourmandise le jour où les chercheurs devront faire un projet ANR pour acheter du papier pour la photocopieuse.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actions

Les commentaires sont fermés.