Les étudiants en communication interpellent les organisations syndicales

En tant que membres de PUDE, élus étudiants et participants au mouvement de grève universitaire actuelle, nous tenons à porter la voix des étudiants auprès de vos syndicats, qui bénéficient d’une exposition médiatique nationale, et d’une parole lors des négociations avec le gouvernement.

Réunis lors de la dernière Assemblée Générale des Etudiants de l’Institut de la Communication et des Médias, Nous, étudiants, tenons à vous transmettre des revendications claires. Après trois mois de conflit, et devant une certaine lassitude face à l’immobilisme du gouvernement, il nous paraît nécessaire de répéter que notre mouvement ne représente pas seulement un mouvement de contestation, mais au-delà de cela, nous demandons :

· Concernant le décret des EC :

=> que les décharges d’heures pour les charges administratives assumées soient suffisantes pour permettre à l’enseignant-chercheur un bon équilibre entre sa recherche, son enseignement et ses responsabilités pédagogiques ou administratives.

=> que les critères d’évaluation de la recherche soient clairement établis et que la qualité ne soit pas sacrifiée à la quantité.

· Concernant la Mastérisation :

=> qu’à l’issue du master et dans le cas où l’étudiant soit reçu au concours, il puisse bénéficier d’un encadrement par le tuteur pendant sa première année d’enseignement.

· Concernant le Contrat doctoral :

=> que le doctorant ait la possibilité de faire sa thèse en plus de 4 ans.

=> que le doctorant ait la garantie de pouvoir choisir une activité autre que la recherche correspondant à son projet professionnel et non en fonction des besoins de son laboratoire.

Nous souhaitons donc que vous relayiez – répétiez, puisque j’imagine que vous les connaissez et les avez déjà exprimées – ces revendications nationalement.

En vous remerciant par avance,

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans communiqués

Les commentaires sont fermés.