La ronde des obstinés grenoblois sur France Inter !

rondeA la maison de la culture de Grenoble avait lieu les 8, 9 et 10 mai 2009 le forum « Réinventer la démocratie » organisé par la République des Idées. Au programme notamment :

  • le 7-9 de France Inter en direct les samedi et dimanche
  • un atelier « Education et recherche : quelle démocratisation du savoir ? », débat introduit et animé par Ivan Jablonka (La République des idées), avec Marie Duru-Bellat, Roger Establet, Bertrand Monthubert, Eric Maurin

Les personnels et étudiants en lutte de l’Université, la Recherche et les IUFM ne pouvaient pas ne pas y être ! La Ronde des obstinés grenoblois s’est donc invitée (silencieusement) lors du direct de samedi : Stéphane Paoli a annoncé notre présence, et nous a invité au direct de dimanche.

Les directs sur France Inter

Texte lu lors de l’atelier

Nous représentons la ronde des obstinés qui tourne depuis 3 semaines à Grenoble.

Nous interpellons les citoyens sur la situation de l’éducation et de la recherche.

Si nous sommes là aujourd’hui c’est parce que nous considérons que la manière dont sont imposés les projets des ministres Darcos et Pécresse constitue un déni de démocratie, et que leur contenu est dangereux pour l’idéal et les valeurs démocratiques.

En effet, si les réformes de l’éducation et de la recherche passent, demain les étudiants qui souhaitent devenir enseignants paieront leur formation plus cher pour devenir des enseignants moins bien formés et plus fragiles :

  • Aujourd’hui les futurs profs ont un stage d’une année, rémunéré par l’Etat
  • Demain, nos enfants auront des enseignants qui ne bénéficieront plus d’une mise en situation réelle pour apprendre leur métier ;
  • Demain, ces mêmes enseignants seront placés dans des classes surchargées en raison de suppressions massives de postes ;

Plus généralement on s’achemine vers une explosion des droits d’inscription pour tous les étudiants : combien de familles pourront payer 6000 euros par an pour accéder à l’université, sans parler de l’augmentation du coût du logement pour des étudiants.

Les conditions d’études des étudiants seront dégradées ; c’est la même logique qui est à l’œuvre dans les universités :

  • des ressources financières en moins
  • des suppressions de postes
  • des enseignants-chercheurs qui feront de moins en moins de recherche et qui ne pourront pas faire bénéficier leurs étudiants des dernières innovations de la recherche

Ce qui restera de la recherche sera de plus en plus piloté par des logiques ou des intérêts privés. En l’absence de financements publics, croyez vous vraiment qu’un fabricant de téléphones portables acceptera de financer des recherches sur la nocivité des ondes électromagnétiques ?

Aujourd’hui nous sommes face à un choix qui engage l’avenir des générations futures :

  • soit nous laissons libre cours à la logique financière actuelle,
  • soit nous choisissons de défendre l’égal accès de tous à l’éducation, notre bien commun.

Nous appelons chaque citoyen à se lever, à s’organiser pour défendre obstinément les valeurs fondamentales de la république.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actions

Les commentaires sont fermés.