Fin de l’année à Stendhal – AG du 25/5/9

L’Université Stendhal n’abdique pas et conserve son autonomie pédagogique !

Après un point d’info sur le mouvement national, qui contrairement à ce qu’essaye de faire croire le Gouvernement, tient toujours, et un point local (avec notamment l’info sur le C.U.L. !), l’AG a laissé la parole à Lise Dumasy, Présidente de l’Université Stendhal, pour qu’elle explique comment  l’institution envisage d’organiser la fin de l’année suite à la mobilisation exceptionnelle dans notre université.

Communiqué de la Présidence

Lise Dumasy à tout d’abord réaffirmé le soutien de l’Université et d’elle-même au mouvement et aux revendications portées depuis maintenant près de 5 mois.

Concernant la fin de l’année, suite aux concertations menées en interne, le dispositif de reprise des contacts et du suivi pédagogique de fin d’année a été validé par les votes du CEVU et du CA. Ces votes ont également permis la mise en place du dispositif de validation du semestre, selon des modalités différentes pour les L1 – L2 d’une part, les L3, M1 – M2 d’autre part, avec décalage des dates d’examen.

Les sites de Valence et d’Echirolles restent sur des modalité de contrôle de connaissances inchangées.

Pour les L1 et les L2 seront mis en place des jurys de validation. L’examen par ce jury reposera sur la constitution par l’étudiant d’un dossier et sur un entretien. Les UFR préciseront prochainement les modalités de constitution de ces dossiers, et d’organisation de ces entretiens, en coordination avec l’équipe présidentielle.

Pour les L3, M1 et M2, les Modalités de contrôle des connaissance (MCC) restent inchangées, avec cependant un décalage du calendrier pour les L3 et M1.

Les examens, quelle que soit leur nature seront bien sûr organisés en fonction des contenus qui auront pu être délivrés à tous les étudiants au cours du semestre.

La Présidente a informé l’AG des retours négatifs qu’elle a eu sur ce dispositif de la part du cabinet de Pécresse et du recteur, et des menaces d’invalidation qu’ils ont essayé de brandir, menaces qui ont décru au fur et à mesure qu’ils découvraient la réalité et la solidité pédagogique et juridique du dispositif.

Débat

Les débats ont dénoncé l’incurie du Gouvernement, qui non seulement a la responsabilité de la perturbation de la fin de l’année mais refuse d’en assumer les conséquences en permettant une neutralisation réelle du semestre ! Sans compter que la question de la fin de l’année parasite la lutte en monopolisant l’attention.

Même si l’idée d’abandonner la neutralisation « pure et dure » envisagée un temps -notamment lors de la consultation du 11 mai– est déplaisante, il apparaît à beaucoup impossible de faire courir le risque aux étudiants de payer les pots cassés si le Ministère mettait ses menaces d’invalidation à exécution. Le dispositif proposé par la Présidente est certes un compromis, mais il permet de préserver l’intérêt de nos étudiants, souci qui n’a pas l’air de préoccuper le ministère !

De nombreuses interventions saluent la qualité du dialogue institué au sein de l’Université Stendhal tout au long du mouvement, même si l’institution et la mobilisation peuvent avoir des intérêts différents.

Le dispositif proposé nécessitant soit un déserrement, soit une levée du printemps des chaises, le débat a également lieu autour de cette question.

A l’issue du débat, des motions sont mises au vote.

Motions

1- Nous acceptons le dispositif proposé par l’équipe présidentielle consistant à organiser des jurys de validation / obtention pour les L1 et les L2, et à organiser des évaluations conformes aux MCC pour les L3, sous une forme adaptée à la situation (ie : sur les contenus réellement délivrés).

25 abst 54 contre 105 pour ADOPTEE

2- Printemps des chaises

30 NPPPV ou abst

1/ nous ne touchons pas au printemps des chaises

65 pour

2/ nous acceptons de rééquiper quelques salles de leurs chaises pour la mise en oeuvre de ce dispositif

93 pour ADOPTEE

3/ nous levons totalement le printemps des chaises

14 pour

Publicités

1 commentaire

Classé dans Assemblées générales