L’UJF lève la rétention des notes du 1er semestre

Information diffusée le 10 juin aux personnels de l’UJF

Chères collègues, chers collègues,

Nous avons annoncé la semaine dernière notre intention de rencontrer le Président de l’UJF afin d’exposer les conditions d’une sortie de crise sur deux dossiers :

  • les conditions d’inscriptions à l’IUFM et la non mise en œuvre d’une mastérisation anticipée
  • la tenue d’un congrès de l’UJF permettant un débat et des prises de position sur les réformes

Cette entrevue a eu lieu lundi 8 juin en fin de matinée, en présence d’enseignants engagés dans la rétention de notes des UFR de Biologie, de Mathématiques, de Physique et d’une représentante du SNESUP. La direction de l’UJF était représentée par son président, le VP CA et le VP CEVU.

Concernant le volet « mastérisation »,

  • le président de l’UJF a renouvelé son engagement à ce qu’aucun étudiant candidat aux concours PLC ou PE ne soit invité à s’inscrire en master à l’UJF parallèlement à son inscription à l’IUFM ;
  • le président et le VP CEVU se sont engagés à ce que des dispositions de limitation des inscriptions en PE soient mises en œuvre si les préinscriptions dépassaient les capacités d’accueil effectives des préparations aux concours de l’IUFM ;
  • le président et le VP CEVU ont affirmé qu’aucune réunion n’était, à leur connaissance, organisée pour définir le contenu de parcours destinés aux candidats PE et PLC dans les masters de l’UJF.

Concernant le volet « congrès de l’UJF »,

  • le président de l’UJF et le VP CA se sont engagés à ce qu’une demi-journée au moins du congrès prévu le 23 juin soit consacrée aux réformes avec large débat sur leur contenu, sur les éléments de cadrage des groupes de travail à mettre en place et les questions à traiter, avec possibilité que le congrès s’exprime par votes ;
  • le président s’est engagé à ce que les personnels de l’UJF soient informés au plus vite de la tenue de ce congrès et de son ordre du jour et soient invités à contacter les élus des conseils pour contribuer aux débats et prises de position du congrès. Un message en ce sens a effectivement été diffusé lundi en fin de journée à tous les personnels de l’UJF.

Au vu des engagements pris par le président de l’UJF et ses VP sur les deux questions « locales » qui étaient au cœur de la poursuite de la rétention de notes, les enseignants de l’UJF engagés dans cette action, ont pris la décision de lever la rétention des notes tout en poursuivant la mobilisation sous d’autres formes.

La situation nationale sur le passage en force des décrets sur la mastérisation est devenue en effet très tendue. Quant à l’application à la rentrée 2009 des décrets concernant le statut des E-C et celui des doctorants, elle nécessitera la plus grande vigilance de la part de la communauté universitaire concernant les dispositions prises localement et devra s’accompagner de l’exigence des moyens nécessaires à la mise en œuvre effective de l’équivalence TD = TP (au seul DLST, son application requiert 18 services d’enseignement supplémentaires ; au niveau national, environ 2000).

Prochaine échéance, le congrès du 23 juin doit permettre, comme annoncé par le président que « les futures décisions du président ou du CA soient fondées sur des analyses s’appuyant sur l’expression des différentes communautés de l’établissement ». Pour cela :

  • nous invitons chacun à contacter les élus des trois conseils afin de leur faire part de son avis sur les réformes et sur leur mise en place à l’UJF ; la modification de la structure de l’UJF lors du prochain quadriennal sera également en débat lors de ce congrès ; il importe que les personnels saisissent cette occasion d’exprimer leur point de vue sur cette question de grande importance.
  • nous ferons une large publicité au compte-rendu des débats, des votes et des décisions prises lors de ce congrès et nous porterons une grande attention aux suites qui y seront données.
Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Actions, communiqués

Les commentaires sont fermés.