Conclusions des assises Rhône-Alpes du 21/10/09

ecole-dangerLes 2ndes Assises de la formation des enseignants ont réuni une soixantaine de personnes sur la journée : représentants de fédérations de parents d’élèves, représentants syndicaux, élus régionaux et municipaux, représentants de collectifs grenoblois et lyonnais, représentants de mouvements d’éducation populaire, étudiants, stagiaires IUFM, personnels administratifs et enseignants du primaire, du secondaire, des IUFM et des Universités.

Ces assises ont été l’occasion de faire travailler ensemble des personnes, collectifs et organisations, tous alertés par les effets négatifs de la réforme de la formation des enseignants : les parents s’inquiètent de l’utilisation d’étudiants non formés comme moyens d’enseignement, les enseignants en poste constatent la déstructuration des équipes pédagogiques par le recours croissant à des personnels vacataires, les enseignants précaires ne voient plus de possibilités d’améliorer leurs conditions de travail, les responsables de formation IUFM sont conscients de la détérioration des conditions de préparation aux concours (explosion des effectifs d’étudiants à moyen constant, mise en responsabilité d’étudiants en stage au détriment de la sécurité des élèves et de la réussite au concours), les personnels des IUFM et des UFR se trouvent dans une situation paradoxale : au nom d’une amélioration de la formation des enseignants, participer à sa destruction. Décision a été prise d’alerter non seulement les parents d’élèves, mais également tous les Maires de France sur les problèmes de responsabilité engendrés par la mise en stage d’étudiants et les atteintes à la laïcité (accord Vatican-Kouchner et loi Carle). L’assemblée des Assises du 21 octobre a rédigé une suite au Manifeste du 30 juin, dont elle réaffirme les principes, en le concluant par une demande d’abrogation des décrets sur la mastérisation publiés pendant l’été. Ce second Manifeste analyse les éléments de la réforme actuelle qui signent une rupture quasi-constitutionnelle entre l’Etat, l’Ecole et les citoyens.

Voir le détail sur le blog du collectif IUFM Grenoble

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actions

Les commentaires sont fermés.