Motions du Cevu de Stendhal – 25/3/10

Le CEVU de l’Université Stendhal Grenoble 3 du 25 mars 2010 relaie et soutient les 2 motions qui lui ont été présentées par les UFR de Sciences du Langage et Lettres et Arts

Adopté à l’unanimité

Motion adoptée par le conseil d’UFR de Sciences du langage du 24 mars 2010

Le Conseil d’UFR de Sciences du Langage réuni ce mercredi 24 mars 2010 valide la remontée des maquettes d’un Master de l’Enseignement pour la formation des professeurs des écoles en observant néanmoins le déni de démocratie dont a fait preuve le gouvernement en précipitant la mise en place d’une réforme de manière autoritaire sans tenir compte de l’opposition d’une grande partie de la communauté universitaire 2010.

En refusant la concertation, le gouvernement persiste dans la mise en oeuvre d’une politique de recrutement qui cherche à systématiser le recours croissant à des personnels précaires, comme en témoignent les suppressions de poste massives dans l’Education nationale depuis 3 ans : 11 000 postes en 2008, 13 500 postes en 2009, 16 000 postes en moins prévus pour 2010. Les masters enseignements, en actant la dissociation entre formation universitaire préparant au métier de l’enseignement et concours de recrutement, permettront d’alimenter le contingent sans cesse croissant d’enseignants précaires, formés et diplômés, mais sans poste de fonctionnaire titulaire. La qualité de l’enseignement ne pouvant que souffrir d’une telle évolution, nous nous inquiétons d’une logique qui semble privilégier les considérations économiques, en reléguant au second plan l’ambition émancipatrice et humaniste de l’Education.

Le conseil d’UFR déplore que les directives imposées par le gouvernement ne permettent pas d’optimiser le niveau de qualification et de formation professionnelle des futurs enseignants. Privés d’une réelle année de stage et de formation sur le terrain, ils se verront affectés directement à une classe à plein temps dès leur master obtenu. Le conseil demande ainsi des garanties sur les stages pratiques des futurs enseignants quant à leur durée et à leur suivi.

Motion adoptée par le conseil de l’UFR des Lettres et arts, réuni le 24 mars 2010

L’UFR des Lettres et arts décide d’ouvrir des parcours « PLC Lettres modernes » et « PLC Lettres classiques » dans son master Lettres et arts ; il crée un parcours « Lettres » sur les sites de Grenoble et Valence pour le Master « Métiers de l’enseignement scolaire » cohabilité par les universités du site. Ces créations ne correspondent pas à une évolution de son point de vue sur la réforme dite de mastérisation du recrutement et de la formation des professeurs. L’UFR des Lettres et arts considère toujours que cette réforme met en danger les masters recherche, rend plus difficile la préparation des concours d’enseignement et diminue la formation professionnelle des étudiants désireux de devenir enseignants. L’abrogation de cette réforme est plus que jamais nécessaire. En ouvrant les parcours cités, l’UFR ne fait que s’inscrire dans le cadre de la politique générale de l’Université Stendhal et affirme son souci du devenir des étudiants engagés dans les formations qu’il propose.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Conseils

Les commentaires sont fermés.