Archives de Catégorie: communiqués

Communiqué de presse de « génération IEP »

Blocage de l'IEP le 3 novembre 2010

A méditer… (à vos commentaires)

Communiqué de presse de « Génération IEP »

Vendredi 4 novembre 2010

Génération IEP, troisième force étudiante au conseil administration de Sciences Po Grenoble, tient à faire part de sa plus vive indignation suite aux blocages qui ont eu lieu mercredi matin aux entrées de l’Institut d’Etudes Politiques (I.E.P.). En effet, une trentaine de militants extérieurs à notre établissement ont empêché les élèves qui souhaitaient suivre régulièrement leurs enseignements de pouvoir rejoindre les amphithéâtres et salles de classe. Ce sont ainsi plusieurs centaines d’étudiants de l’IEP de Grenoble qui ont été privés de cours pendant plus de la moitié de la journée.
Face à la menace que faisaient peser des individus particulièrement agressifs, la direction de l’établissement a été dans l’obligation de suspendre durant toute la matinée l’ensemble des activités éducatives cédant malheureusement aux chantages des bloqueurs. Certains étudiants ont d’ailleurs vu pleuvoir menaces et insultes lorsque ce n’était pas les coups s’ils ne cédaient pas aux injonctions des meneurs.
Génération IEP condamne fermement l’ensemble de ces actes odieux, scandaleux et antidémocratiques où une minorité d’agitateurs intimide une majorité d’étudiants désireux de réussir leurs études. Elle appelle la direction de notre établissement à la plus grande vigilance et à la plus grande fermeté pour que les étudiants puissent retourner en toute sécurité dans les salles de classe. Par ailleurs, elle tient à manifester sa plus grande solidarité avec les milliers d’étudiants de l’Université Pierre Mendès France qui à cette heure sont toujours victimes du blocage de leur établissement.

Les élus étudiants de Génération IEP,

Kevin Brookes
Jean-Philippe Drillat

Publicités

1 commentaire

Classé dans communiqués

Nous nous sommes battus, et nous avions raison

Lettre du Collectif MARRE aux collègues de l’Université Stendhal, suite au vote par le CA de l’établissement des projets de maquettes de Masters d’enseignement le lundi 29 mars 2010.

Chèr-e-s collègues,

Nous étions des milliers, des dizaines de milliers. Nous avons hissé haut notre refus et nous avons tenu des mois, et des troupeaux de chaises sont parties en vacances, et des centaines d’heures se sont égrenées en ronde infinie des obstinés : nous ne défendions aucune corporation, aucun privilège, aucun conservatisme, mais une seule idée, une seule : l’éducation n’est pas un marché, la recherche n’est pas une marchandise !

Nous nous sommes battus, et nous avions raison.

Le rouleau compresseur est passé, et nous sommes passés dessous. Nous avons perdu cette bataille, et beaucoup d’entre nous ne s’en sont pas encore remis. Oui, mais qu’avons-nous perdu ? Avons-nous perdu nos convictions, nos idées, notre indépendance d’esprit ? Avons-nous perdu notre raison, notre critique, notre cohérence, notre logique ? Avons-nous perdu notre conscience, nos valeurs, l’idée même de notre mission de service public ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans communiqués

Nous n’appliquerons pas leur réforme ! – Appel de SLU

Appel aux enseignants de la maternelle à l’université, aux parents d’élèves, à tous les citoyens (SLU, 24 novembre 2009)

Le 13 novembre 2009, le gouvernement a présenté ses décisions concernant la réforme de la formation des enseignants pour les écoles, les collèges et les lycées.

Nous, personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche, nous lui répondons aujourd’hui que nous refusons d’appliquer ces décisions néfastes, prises en dépit du bon sens et au mépris de tous :

  • au mépris des étudiants
  • Au mépris de la qualité de la formation des futurs enseignants
  • Au mépris des élèves
  • Au mépris du service public d’enseignement et de recherche
  • Au mépris de toute écoute et de toute efficacité dans l’action gouvernementale

Nous n’appliquerons pas cette réforme, nous ne mettrons pas en place les stages, nous ne rédigerons ni projet de maquettes ni parcours de formation,

Nous ne contribuerons pas à la destruction du service public de l’enseignement et de la recherche de la maternelle à l’université.

Que le gouvernement prenne ses responsabilités. Nous prenons les nôtres !

Voir le texte complet sur le site de SLU

Poster un commentaire

Classé dans communiqués

Provocations estivales des ministres Valérie Pécresse et Luc Chatel

Communiqué de la Coordination Nationale des Universités, suite à la publication des décrets relatifs à la réforme de la formation et du recrutement des enseignants

Le Gouvernement a profité du coeur de l’été pour publier aussi discrètement que possible les décrets relatifs à la réforme de la formation et du recrutement des enseignants. Il fait ainsi la preuve, une fois encore, de son rejet de toute véritable concertation et de son mépris pour l’ensemble de la communauté universitaire.

Les principaux sujets d’inquiétude demeurent l’articulation imposée entre un Master et un concours (ce qui créera des situations ingérables pour les étudiant-es), l’allongement de la durée des études d’au moins une année avant d’accéder aux métiers de l’enseignement (ce qui pénalisera les étudiant-es les moins aisé-es), le remplacement de l’année de formation en alternance par des stages sous-rémunérés au cours du Master, le contenu des concours eux-mêmes (qui ne permettra plus vraisemblablement de vérifier, chez les candidats, une maîtrise suffisante de leur discipline) ainsi que le flou savamment entretenu sur la création de Masters « métiers de l’enseignement », filière qui permettrait de recruter les enseignants sans leur donner le statut de fonctionnaire (ce qui institutionnaliserait la précarité dans les écoles, les collèges et les lycées).

Force est de constater que malgré sa rhétorique du dialogue, le Gouvernement, une fois de plus, s’est refusé à prendre en compte les revendications de la communauté universitaire. Par conséquent, la Coordination Nationale des Universités condamne l’attitude du Gouvernement et appelle les enseignant-es/chercheur-es, enseignant-es, chercheur-es, personnels BIATOSS et étudiant-es à démontrer dès la rentrée universitaire que les congés scolaires auront seulement marqué une pause dans la lutte pour la défense de l’Éducation Nationale. Si le Gouvernement fait encore une fois passer en force, à la dérobée, des décrets quasi unanimement rejetés, il doit s’attendre à une riposte à la hauteur de cette provocation.

Les porte-parole de la Coordination Nationale des Universités
4 août 2009

Poster un commentaire

Classé dans communiqués

Voeu relatif à la situtation des universités – Intervention des éluEs écologistes

Intervention de Maryvonne Boileau

Comme nous l’avons indiqué en conférence des présidents, nous demandons à ce que le groupe Ecologie & Solidarité soit associé à ce vœu.

Nous souhaitons également faire une remarque. Nous voterons ce vœu évidement. Toutefois, nous tenons à rappeler que, concernant l’Université Pierre Mendès France qui a fait le choix, contre l’avis de la communauté universitaire, d’accepter le principe de mastérisation de la formation des enseignants c’est grâce à la voix du représentant de la Ville de Grenoble et malheureusement, d’autres élus municipaux qui étaient délégués par ailleurs à ce Conseil d’Administration.

Nous allons bien sûr voter ce vœu car c’est très important mais il ne suffit pas de dire sa désapprobation par un vœu, les actes, c’est nettement plus important.

1 commentaire

Classé dans communiqués

Voeu relatif à la situation dans les universités – Ville de Grenoble

Ville de Grenoble, Conseil municipal du 6 juillet 2009

Voeu présenté au nom des groupes PC, PS, PRG, MRC, Société civile, Go, Ecologie & Solidarité

Monsieur le Maire, Cher(e)s collègues,

Notre Conseil Municipal s’est déjà prononcé à propos de la situation des Universités. Pourtant, la lutte des étudiants et des enseignants- chercheurs continue. A l’heure où les délibérations concernant le Plan campus et le projet de Contrat Etat-Région vont être présentées dans les collectivités territoriales, le Gouvernement ne peut continuer à ignorer les revendications légitimes des étudiants et des personnels des Universités. En effet, les réformes du service public d’enseignement supérieur et de recherche, engagées dès 2006 avec le « pacte recherche », vont dans le sens d’une déstructuration en profondeur. Cela ne saurait laisser indifférente une ville universitaire comme la nôtre. La loi d’autonomie des universités (LRU), prélude aux décrets d’avril 2009, s’inscrit dans une politique qui cache bien mal l’abandon de la responsabilité de l’Etat. La concentration des pouvoirs autour du président est une porte ouverte à des décisions placées sous le signe de l’arbitraire. La mise en place de politiques managériales, également à l’oeuvre dans les hôpitaux et la magistrature, là où la collégialité est seule garante d’indépendance, est bien le signe que ces réformes engagent l’université dans une voie préoccupante. Dégradation de la formation des professeurs, modification des  statuts des enseignants chercheurs, nouveau contrat doctoral, démantèlement des grands organismes de recherche : la multiplication des passages en force du gouvernement sur ces dossiers insuffisamment concertés avec les personnels comme avec les étudiants doit nous inquiéter. Le service public d’éducation et de recherche qui devrait être garant de l’égalité de tous est menacé. Les filières jugées peu rentables risquent de disparaître à terme. Les filières jugées rentables, richement dotées, seront l’enjeu d’une concurrence exacerbée entre universités, entre étudiants.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans communiqués

Stendhal – Motion du Conseil de l’UFR Langues sur la masterisation

Constatant que la consultation sur les concours de recrutement des enseignants et la masterisation est aujourd’hui contournée par le Ministère de l’Education nationale, le Conseil de l’UFR de langues de l’université Grenoble 3 Stendhal demande au CEVU de refuser de s’engager dans la démarche de masterisation imposée et appelle l’ensemble de la communauté universitaire à s’associer à ce refus et à demander que soit relancée une véritable concertation sur le recrutement des futurs enseignants.

Voté à l’unanimité moins une abstention le 25 juin 2009

Poster un commentaire

Classé dans communiqués