Archives de Tag: recherche

Voeu relatif à la situation dans les universités – Ville de Grenoble

Ville de Grenoble, Conseil municipal du 6 juillet 2009

Voeu présenté au nom des groupes PC, PS, PRG, MRC, Société civile, Go, Ecologie & Solidarité

Monsieur le Maire, Cher(e)s collègues,

Notre Conseil Municipal s’est déjà prononcé à propos de la situation des Universités. Pourtant, la lutte des étudiants et des enseignants- chercheurs continue. A l’heure où les délibérations concernant le Plan campus et le projet de Contrat Etat-Région vont être présentées dans les collectivités territoriales, le Gouvernement ne peut continuer à ignorer les revendications légitimes des étudiants et des personnels des Universités. En effet, les réformes du service public d’enseignement supérieur et de recherche, engagées dès 2006 avec le « pacte recherche », vont dans le sens d’une déstructuration en profondeur. Cela ne saurait laisser indifférente une ville universitaire comme la nôtre. La loi d’autonomie des universités (LRU), prélude aux décrets d’avril 2009, s’inscrit dans une politique qui cache bien mal l’abandon de la responsabilité de l’Etat. La concentration des pouvoirs autour du président est une porte ouverte à des décisions placées sous le signe de l’arbitraire. La mise en place de politiques managériales, également à l’oeuvre dans les hôpitaux et la magistrature, là où la collégialité est seule garante d’indépendance, est bien le signe que ces réformes engagent l’université dans une voie préoccupante. Dégradation de la formation des professeurs, modification des  statuts des enseignants chercheurs, nouveau contrat doctoral, démantèlement des grands organismes de recherche : la multiplication des passages en force du gouvernement sur ces dossiers insuffisamment concertés avec les personnels comme avec les étudiants doit nous inquiéter. Le service public d’éducation et de recherche qui devrait être garant de l’égalité de tous est menacé. Les filières jugées peu rentables risquent de disparaître à terme. Les filières jugées rentables, richement dotées, seront l’enjeu d’une concurrence exacerbée entre universités, entre étudiants.

Lire la suite

Publicités

1 commentaire

Classé dans communiqués

CNRS : La Fuite à Genève

Pourquoi le prochain Conseil d’Administration (CA) du CNRS du 25 juin 2009 a-t-il lieu en Suisse ?

Que veut cacher la direction du CNRS ?

La délocalisation de ce CA confirme-t-elle le mépris affiché par Nicolas Sarkozy le 22 janvier dernier ?

Et celui des deux CA du CNRS qui ont pris des décisions à l’encontre en particulier du Comité National de la Recherche Scientifique (CoNRS) qui a réuni 600 personnes le 10 juin ?

Se cachent-ils pour décider la liquidation définitive du CNRS ?

Le gouvernement et la direction du CNRS démantèlent l’organisme, contre l’avis des chercheurs et personnels de la recherche, contre l’avis de la plupart des instances, et à la stupéfaction des collègues étrangers.

Ont-ils peur des manifestations et de personnels ?

Rassemblement de protestation et d’information JEUDI 25 JUIN 2009 – 9H
Délégation Régionale du CNRS

A l’appel notamment de l’intersyndicale recherche élargie, avec : SNCS-FSU, SNTRS-CGT

Télécharger l’affiche en PDF

Poster un commentaire

Classé dans Actions

AG de la recherche grenobloise – 4 et 5 juin 2009

Les personnels de la recherche grenobloise se sont réunis en AGs le 4 juin sur le campus et le 5 juin sur le polygone scientifique. Ils ont voté un certain nombre de motions, présentées ci-dessous, pour réagir aux attaques frontales contre le système de recherche français. Nous attirons notamment votre attention sur la proposition de remettre les rapports d’activité et de prospective des laboratoire de la vague A (concernant toutes les unités grenobloises) non pas à l’AERES mais aux commissions des organismes et des universités (Comité National du CNRS, commissions INSERM, INRIA, sections du CNU) et en demandant à ces commissions d’effectuer elles-mêmes l’évaluation des laboratoires, couplées à l’évaluation de leurs personnels, et de participer à des comités de visite intégrant des discussions avec tous les personnels des laboratoires y compris les ITA (personnels administratifs et techniques).

Motion 1

Les personnels de la recherche du campus universitaire de Grenoble, réunis en AG le 4 juin, et les personnels CNRS du polygone scientifique réunis le 5 juin en AG, condamnent très vigoureusement les attaques frontales contre le système de recherche français, combinant déstructuration des EPSTs, fermeture et fragilisation des laboratoires, diminution des postes statutaires de chercheurs et d’ITAs, précarisation des jeunes, orientation des stratégies de recherche par l’ANR vers des projets à courts termes et à retombées applicatives, évaluation opaque des laboratoires par l’AERES, élimination systématique de toute représentativité de la communauté scientifique dans les structures d’évaluation, de décision, de pilotage. Ils dénoncent la casse méthodique du CNRS, qui s’exprime sur tous les aspects, structures, laboratoires, personnels, budgets, prospective, évaluation, et montrent sans ambiguïté la volonté du Gouvernement de faire disparaître cet outil essentiel au service d’une recherche libre, créative et efficace couvrant tous les secteurs de la connaissance. Ils condamnent également la manière dont la direction du CNRS accompagne en permanence cette politique de destruction. Ils indiquent leur volonté de ne pas céder face à cette politique désastreuse pour la recherche française, et à rester mobilisés à court, à moyen et à long terme pour définir en permanence les moyens de s’y opposer.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Assemblées générales, Labos

Lidilem « labo en lutte »

Liste des motions votées

1- Suite à la coordination nationale des délégués de labo (12 mars 2009), le laboratoire LIDILEM se déclare « labo en lutte ».

(6 abst, 0 contre, 39 pour)

2- Le laboratoire LIDILEM affirme que la recherche française ne souffre pas d’un déficit d’évaluation, mais d’un déficit de moyens, notamment au niveau des postes de soutien à la recherche (ingénieurs et administratifs).

(0 abst, 0 contre, 45 pour)

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Assemblées générales, Labos

La ronde des obstinés grenoblois sur France Inter !

rondeA la maison de la culture de Grenoble avait lieu les 8, 9 et 10 mai 2009 le forum « Réinventer la démocratie » organisé par la République des Idées. Au programme notamment :

  • le 7-9 de France Inter en direct les samedi et dimanche
  • un atelier « Education et recherche : quelle démocratisation du savoir ? », débat introduit et animé par Ivan Jablonka (La République des idées), avec Marie Duru-Bellat, Roger Establet, Bertrand Monthubert, Eric Maurin

Les personnels et étudiants en lutte de l’Université, la Recherche et les IUFM ne pouvaient pas ne pas y être ! La Ronde des obstinés grenoblois s’est donc invitée (silencieusement) lors du direct de samedi : Stéphane Paoli a annoncé notre présence, et nous a invité au direct de dimanche.

Les directs sur France Inter

Texte lu lors de l’atelier

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Actions

Blocage à Stendhal

Mise à jour du 12/5/9 : suite à la consultation du 11/5/9 qui a demandé la neutralisation du 2ème semestre, l’AG de Stendhal du 12/5/9 a décidé la levée du blocage.

Suite à l’AG du 4/5/9, l’Université Stendhal a été bloquée par les personnels et étudiants mobilisés ce mardi 5 mai, pour continuer à protester contre les réformes du Gouvernement, comme rappelé par la CNU du 29 avril :

  • Abrogation de la loi LRU et du pacte pour la Recherche.
  • Retrait du projet de réforme de la formation et du recrutement des enseignants des premier et second degrés qui menace à très court terme le système public d’éducation
  • Retrait du décret sur le statut des enseignants-chercheurs et le CNU
  • Retrait du contrat doctoral unique
  • Rétablissement des postes supprimés en 2009, mise en place d’un plan pluriannuel de création d’emplois statutaires concernant l’ensemble de la communauté universitaire et résorption de la précarité.
  • Opposition aux principes de dotation budgétaires (système SYMPA), qui mettent dès à présent en danger les filières technologiques universitaires (IUT, IUP, IUFM, etc…).
  • Arrêt du démantèlement des organismes publics de recherche et réaffirmation de leur rôle d’opérateur de recherche
  • opposition aux mesures qui conduisent à la précarisation des étudiants (démantèlement du CROUS, augmentation prévisible des frais d’inscription, etc…)

La mobilisation continue, et en conséquence la CNU appelle à ne pas organiser la tenue des examens : le blocage de l’Université Stendhal s’inscrit dans cette démarche.

Depuis mercredi dernier, les personnels administratifs ont accès aux locaux. La Présidence organise une consultation des perosnnels et étudiants lundi 11 mai.

2 Commentaires

Classé dans Actions, Assemblées générales

La CNU appelle à ne pas organiser la tenue des examens

Communiqué de la Coordination Nationale des Universités, 29 avril 2009 (matin).

Hier, mardi 28 avril 2009, trois mois après les premières manifestations, 20.000 personnes ont encore exprimé dans la rue leur opposition aux réformes du gouvernement qui découlent de la loi LRU et du pacte sur la recherche. Face au mépris, aux déclarations mensongères, aux manoeuvres en trompe-l’oeil et aux choix délibérés de passage en force, les délégués représentant 64 établissements réunis en Coordination Nationale des Universités le 29 avril 2009 en Sorbonne ont voté la poursuite de la grève dans les universités et les laboratoires.

Le mouvement du monde de l’enseignement supérieur et de la recherche n’est ni minoritaire, ni près de s’arrêter. A ce jour, 49 universités retiennent les notes du premier semestre ; 51 universités sont en grève totale ou partielle ; 44 universités sont bloquées ; 14 universités ont appelé au boycott des jurys de baccalauréat.

La CNU se félicite de la convergence des luttes en cours pour la défense des services publics notamment les services de santé.

La communauté universitaire continue avec force et détermination à s’opposer aux réformes du gouvernement.

La 9e CNU rappelle les revendications du mouvement

Nous réaffirmons que la crise actuelle que traversent l’université et la recherche tire son origine du Pacte pour la Recherche, de la loi LRU et de la Révision Générale des Politiques publiques. Pour cette raison, nous restons attachés à la plateforme de revendications dont tous les points sont liés et que nous avons maintes fois rappelée :

  • Abrogation de la loi LRU et du pacte pour la Recherche.
  • Retrait du projet de réforme de la formation et du recrutement des enseignants des premier et second degrés qui menace à très court terme le système public d’éducation
  • Retrait du décret sur le statut des enseignants-chercheurs et le CNU
  • Retrait du contrat doctoral unique
  • Rétablissement des postes supprimés en 2009, mise en place d’un plan pluriannuel de création d’emplois statutaires concernant l’ensemble de la communauté universitaire et résorption de la précarité.
  • Opposition aux principes de dotation budgétaires (système SYMPA), qui mettent dès à présent en danger les filières technologiques universitaires (IUT, IUP, IUFM, etc…).
  • Arrêt du démantèlement des organismes publics de recherche et réaffirmation de leur rôle d’opérateur de recherche
  • opposition aux mesures qui conduisent à la précarisation des étudiants (démantèlement du CROUS, augmentation prévisible des frais d’inscription, etc…)

Nous appelons à continuer la grève, à intensifier le mouvement et à :

  • ne faire remonter aucune maquette de master de formation des enseignants actant la réforme actuelle et refuser de les appliquer si elles sont imposées par le ministère
  • appeler au refus du vote des compétences élargies par les conseils d’administration des universités
  • faire voter par les conseils centraux des motions contre l’application de la modulation de service et refuser le cas échéant les évaluations personnelles prévues dans ce cadre.
  • Refuser la mise en place des entretiens professionnels d’évaluation des personnels BIATOSS.
  • Mettre un terme aux processus d’externalisation et de précarisation des personnels, notamment BIATOSS.
  • Refuser les chaires d’excellence

Motions

  • sur les examens: Nous ne tiendrons pas les examens !
  • contre les répressions
  • Il n’y a qu’une Université, c’est l’Université Publique

Lire le détail

2 Commentaires

Classé dans Assemblées générales, Coordinations